37° Sud

Blog d'un hivernant à Amsterdam

Instantanés

Papapapou

#070 Papapapou

-49.3416°, 70.141°

  • Kerguelen
  • manchot Papou

Même les papa papous grondent leurs petits quand ils sont polissons.

Manchot Papou

#069 Manchot Papou

-49.3416°, 70.141°

  • Kerguelen
  • manchot Papou

#068

-49.3584°, 70.2233°

Canard d'Eaton

#067 Canard d'Eaton

-49.3512°, 70.2188°

  • Kerguelen
  • canard d'Eaton
Prestance

#066 Prestance

-49.3527°, 70.1899°

  • Kerguelen
  • manchot royal
Regard affuté

#065 Regard affuté

-49.353°, 70.2163°

  • Kerguelen
  • manchot royal
Plaine désolée

#064 Plaine désolée

-49.3582°, 70.237°

  • Kerguelen
  • paysage

Dans ce paysage de roches et de glace, notre présence fait tâche. La palette de couleur ne comprends guère plus que du blanc, du brun et du gris. La flore est très peu présente, mais même les plantes qui arrivent à pousser ici semblent terni par la rudesse et la froideur du milieu.

Les touristes

#063 Les touristes

-49.3531°, 70.1901°

  • Kerguelen
  • manchot royal

Vas-y tourne toi, ouai très bien. L’autre profile maintenant, parfait. Allez, fait-moi une ptite pose sexy.

Sur la plage abandonnée

#062 Sur la plage abandonnée

-49.3475°, 70.1854°

  • Kerguelen
  • elephant de mer
Charge en approche

#061 Charge en approche

-49.3502°, 70.2202°

  • Kerguelen
  • hélicoptère
  • logistique

Les vivres arrivés tout droit du siège de l’IPEV à Brest dans des touques (des bidons étanches) sont répartis sur base dans des fillets ou des caisses grillagées avant d’être acheminés jusqu’à leur destination finale, une des 40 cabanes que compte l’archipel de Kerguelen.

Ballet aérien

#060 Ballet aérien

-49.3533°, 70.2224°

  • Kerguelen
  • Marion Dufresne
  • hélicoptère

Les rotations d’hélicoptère s’enchainent tout au long de la journée. Sa mission principale à Kerguelen est de ravitailler en vivres les refuges isolés répartis tout autours du golf du Morbihan et de la péninsule Courbet. L’approvisionement des cabanes situés plus loin encore demande à ce que le Marion Dufresne change son point d’ancrage.

Le pack

#059 Le pack

-49.3517°, 70.2193°

  • Kerguelen
  • Manchot royal

On avait débarqué depuis une heure à peine quand nous avons observé ces manchots royaux. Ces magnifiques oiseaux, le ponton, le relief enneigé de l’autre côté du golfe, un petit rayon de soleil, Kerguelen est juste magnifique.

De passage

#058 De passage

-49.3517°, 70.2193°

  • Kerguelen
  • Manchot royal

Il n’y a pas de manchotière à Port-aux-français, mais quelque-uns viennent parfois se perdre quelques heures dans le coin.

Place du port

#057 Place du port

-49.3518°, 70.2189°

  • Kerguelen
  • logistique

À Kerguelen, le gros de la logistique ne se fait pas par hélicoptère, mais en utilisant un chaland, l'Aventure II. Ce sont directement des containers qui sont utilisés, le bâteau n’étant pas limité à 700kg de charge.

L6

#056 L6

-49.3494°, 70.2185°

  • Kerguelen

Les bâtiments de logement sont tous construit sur un même modèle, et sont nommés L1, L2, L3,… Seul change la couleur extérieur.

Dans le fond, on peut observer la bibliothèque et les anciennes serres.

Bibliothèque

#055 Bibliothèque

-49.349°, 70.2192°

  • Kerguelen

La bibliothèque occupe l’ancien bâtiment météo. C’est un beau bâtiment en structure bois ayant une forme de navire et trônant au centre de la base.

Gérance postale

#054 Gérance postale

-49.3474°, 70.2177°

  • Kerguelen
Coucou

#053 Coucou

-49.3515°, 70.2195°

  • Kerguelen
  • Élephant de mer
Ker-70

#052 Ker-70

-49.3498°, 70.2194°

  • Kerguelen

Focus sur le tableau de la mission KER 70, autrement dit la 70ème mission d’un an à Kerguelen. C’est le plus récent de la grande collection qui orne les murs, les hiverants de cette mission sont partis en septembre 2020 (OP2-2020).

Tableaux de mission

#051 Tableaux de mission

-49.3497°, 70.2194°

  • Kerguelen

Arrivé à totoche (le bâtiment de vie principale, siège du bar) pour se mettre au chaud, on découvre les us et coutumes locales. Retirer ses chaussures en entrant dans chaque bâtiment en est un. Un autre est visible en montant l’escalier : Les tableaux de mission. Il est de tradition que chaque génération d’hivernant laisse un cadre la représentant derrière elle. Tous les styles, toutes les formes, chaque marche est un voyage dans l’histoire de la base.

Débarquement enneigé

#050 Débarquement enneigé

-49.3514°, 70.2191°

  • Kerguelen

Second jour de l’OP, nous sommes autorisés à débarquer pour visiter la base ! Pour tenir sa réputation, ce sont sous les bourasques de neige que Kerguelen nous accueille. Alors qu’on est en plein été australe. Oupsi.

Port-aux-français

#049 Port-aux-français

-49.355°, 70.2197°

Port-aux-français, PAF, la base scientifique et technique de Kerguelen. Un bout de civilisation au milieu de cette immensité de nature hostile. C’est actuellement et depuis 1950 la seul base permanente de l’archipel, mais elle ne fut pas la première. On peut lister par exemple Port-Christmas et Baie de l’Observatoire (plusieurs installations scientifiques temporaires durant le XIXème siècle, en géomagnétisme et en astronomie), Port-Couvreux (tentative de colonisation enntre 1912 et 1931) ou encore Port-Jeanne-d’Arc (station baleinière entre 1906 et 1922).

Dromadaire

#048 Dromadaire

-49.6842°, 70.2443°

  • Kerguelen
  • Log IPEV

Le Marion Dufresne s’arrête devant le canyon de Sourcils Noirs, au sud-est de l’archipel. Toute l’équipe de la logistique IPEV se met en mouvement. Une première équipe part s’occuper du ravitaillement de la cabane éponyme et la dépose de 3 scientifiques pour plusieurs semaines de terrain. Pendant ce temps, une seconde équipe (dont je faisais parti) est parti sur le plateau des Hauts de Hurlevent pour remplacer une cabane. Balayé en permanence par les vents, les années ont eu raison d’elle. Héliporté sur place, nous démolissons à la masse ce vieux cube de bois et nettoyons méticuleusement le site. Un appel radio et voici l’hélicoptère qui revient déposer une toute nouvelle cabane sur les poutres servant de support. La cabane est haubanné (le vent, toujours) et nous voici déjà reparti à bord du bâteau.

Eh, mais ça veut dire que j’ai marché sur Kerguelent en fait !

Une terre de légende

#047 Une terre de légende

-49.78°, 68.99°

  • Kerguelen
  • Marion Dufresne

Le bâteau longe l’archipel de Kerguelen par le sud. Les monts eneigés et pics rocheux défilent devant nos yeux. Grande Terre, l’île principale, s’étend à perte de vue. Les heures passent ainsi, nous faisant prendre conscience de l’immensité de ces terres primitives. Nos partageons nos envies d’exploration et de découverte de ces reliefs qui resteront à jamais veines.

Terre en vue

#046 Terre en vue

-49.79°, 68.58°

  • Kerguelen
  • Marion Dufresne

La température a encore chuté petit à petit depuis notre départ de Crozet. Le vent vient mordre chaque portion de peau à découvert. Nos journées s’organisent exclusivement en interrieur, mais une silhouette dans la brûme va tous nous faire sortir en quelques minutes. Nous y voilà. Du brouillard se détache progressivement une terre. Immense. Pour beaucoup c’est un rève de gosse qui aparaît. Nous voilà à Kerguelen !

Sous pression

#045 Sous pression

-48.55°, 61.62°

  • Marion Dufresne

Des tuyax, des tuyaux de partout : de toutes les tailles, dans tous les sens, de toutes couleurs.

Sous l'océan

#044 Sous l'océan

-48.55°, 61.62°

  • Marion Dufresne

Ma mission sur l’île d’Amsterdam comprendra entre autre la logistique scientifique de l’institut polaire français. Cela implique un peu de travail dans les calles du Marion en amont. Car oui, nous ne sommes en fait pas en croisière, tout doit être fin près à notre arrivée pour que l’ OP se passe au mieux.

PS : Oui, c’est bien un panier de basquet dans le fond :).

Albatros fuligineux à dos clair

#043 Albatros fuligineux à dos clair

-46.4886°, 52.4259°

  • faune
  • albatros

Sa couleur le rend invisible les jours de brûme, mais un rayon de soleil nous fait apparaître ce planeur hors-pair. Oiseau des eaux froides nichant à Crozet et Kerguelen, ce sera son cousin à dos sombre que j’aurais la chance d’observer dans les eaux plus chaude d’Amsterdam.

Albatros à sourcils noirs

#042 Albatros à sourcils noirs

-46.4378°, 51.9321°

  • faune
  • albatros

Furtif dans le ciel des quarantièmes rugissants, un petit aire sévère, ce n’est peut être pas le plus grand albatros mais sa classe est indéniable.

Falaises de Lesquin

#041 Falaises de Lesquin

-46.4855°, 52.1155°

  • Crozet

Ces falaises sont impressionnantes ; et de ce qui se dit sur le bâteau, il y aurait là la plus haute falaise marine du monde. Comme souvent dans les TAAF, l’histoire de cet île est marqué par des récits de naufrages et de drâmes. Lesquin, qui donna son nom à ces pics, fut l’un de ces naufragés malchanceux. Avec son équipage il passa plus d’un an sur l’île avant d’être secourru.

Île de l'Est

#040 Île de l'Est

-46.4507°, 51.9882°

  • Crozet

Seconde île de l’archipel des Crozet de part sa taille, l’île de l’Est est une réserve naturelle intégrale, ce qui signifie que personne n’y a posé le pied depuis des années. Située juste en face de la base Alfred Faure, sa vue intrigue les hivernants de génération en génération (enfin quand les conditions météo le permettent).

Adieu Crozet

#039 Adieu Crozet

-46.4507°, 51.9882°

  • Crozet
  • Marion Dufresne

L’île de la possession s’éloigne déjà, rétressissant au loin sur l’horizon. Étrange de se dire que jamais plus je ne la verrais.

Fin des opérations

#038 Fin des opérations

-46.4277°, 51.8713°

  • Crozet
  • hélicoptère

L’hélicoptère revient avec les derniers passagers, toutes les opérations logistiques prévus ont pu être mené à bien. Nous alons pouvoir reprendre notre voyage sous peu.

Noir et blanc et jaune

#037 Noir et blanc et jaune

-46.4277°, 51.8713°

  • Crozet
  • faune
  • manchot

Aller, une dernière photo de manchot pour la route, faut dire que je suis totalement sous le charme.

Voler sous l'eau

#036 Voler sous l'eau

-46.4277°, 51.8713°

  • Crozet
  • faune
  • manchot

À chaque rayon de soleil, la transparence de l’eau nous laisse voir ce qui se passe quelques mètres sous la surface. Les manchots sont d’une incroyable habileté, plus que nager on dirait qu’ils planent, qu’ils volent dans l’eau. C’est vraiment là leur élément.

Famille d'orques

#035 Famille d'orques

-46.4277°, 51.8713°

  • Crozet
  • faune

Les orques se déplacent en groupe. La taille des ailerons permet de facilement distinguer les différents individus.

Menace

#034 Menace

-46.4277°, 51.8713°

  • Crozet
  • faune

Au milieu de la sieste une annonce résonne sur tous les ponts. Orques sur tribord. Des ailerons se dirigent depuis le large droit vers la baie des marins. La manchotière qui y réside est parcouru d’une agitation soudaine. Les orques vont y tourner durant plusieurs minutes en quète d’un imprudent à croquer. Plus aucun manchot ne nage autours du bâteau.

Damier du cap

#033 Damier du cap

-46.4277°, 51.8713°

  • Crozet
  • faune

Pas besoin d’affronter très longtemps les fraîches températures de Crozet pour observer de nombreuses espèces d’oiseaux, résident de l’île ou juste de passage.

Sterne subantarctique

#032 Sterne subantarctique

-46.4277°, 51.8713°

  • Crozet
  • faune

Petite, légère, rapide, élégante.

Manchotière

#031 Manchotière

-46.4277°, 51.8713°

  • Crozet
  • faune
  • manchot

Au pied des falaises qui entourent la base Alfred Faure résident plusieurs manchotière. Dans nos jumelle des milliers de manchots royaux se dessinent, debout, imobiles ou revenant de la chasse.

Spectacle aquatique

#030 Spectacle aquatique

-46.4277°, 51.8713°

  • Crozet
  • faune
  • manchot

Un spectacle unique dans une vie.

En ligne

#029 En ligne

-46.4277°, 51.8713°

  • Crozet
  • hélicoptère
  • Marion Dufresne

C’et l’heure. Le couloir tribord arrière du pont G est bondé. Là se trouve la petite porte vers le grand hangard hélico, sasse de passage pour tout les futurs hivernants qui trépignent de pouvoir débarquer. Une joyeuse effervescence se joue devant mes yeux, un mélange de tristesse et d’alégresse, de rires et de calins.

Une base subantarctique

#028 Une base subantarctique

-46.4277°, 51.8713°

  • Crozet

À cause de l’escale technique imprévu à Maurice, toutes les opérations portuaires sont accélérés. Ce faisant, nous autres hivernants des autres districts ne pourrons pas descendre visiter la base Alfred Faure comme il est de coutume de faire lorsque le temps (dans les deux sens du terme) le permet.

Curieux

#027 Curieux

-46.4277°, 51.8713°

  • Crozet
  • faune
  • manchot

Les manchots enchaînent les tours autours du bâteau. Honnêtement, je pense que nous sommes autant une attraction pour eux que eux pour nous. On en oublie presque qu’on est devant Crozet tellement notre attention est focalisé sur ces magnifiques oiseaux.

Royal

#026 Royal

-46.4277°, 51.8713°

  • Crozet
  • faune
  • manchot

Tiens c’est marrant, il y a des canards autours du bâteau. Ah, mais… attends… non, vraiment ? Est-ce que ça serait pas… des manchots ?

Alfred Faure

#025 Alfred Faure

-46.4277°, 51.8713°

  • Crozet

Après avoir fait le tour de l’île, l’ancre est larguée dans la baie du marin, en face de la base Alfred Faure. Assez étonnement, sans doutes pour contredire sa réputation, toujours pas de pluie ni de vent en vue.

Compas

#024 Compas

-46.3503°, 51.6861°

  • Crozet

Bien que de nos jours la navigation se fasse essentiellement aux appareils électroniques, de nombreux instruments à l’ancienne sont encore disséminés de-ci de-là en cas de problème technique.

Aquarelle

#023 Aquarelle

-46.3503°, 51.6861°

  • Crozet

Pendant que les opérations logistiques battent leur plein dans la fraîcheur matinale (euphémisme), chaque passager tente d’imortaliser à sa façon cet instant unique.

Pointe Basse

#022 Pointe Basse

-46.3503°, 51.6861°

  • Crozet
  • hélicoptère

Le premier arrêt dans l’archipel Crozet est une opération de ravitaillement de la cabane de Pointe Basse. L’équipe logistique de l’IPEV y apporte des vivres pour un an de recherche scientifique sur ce site isolé.

Fascination

#021 Fascination

-46.3503°, 51.6861°

  • Crozet

La lumière est très particulière, le soleil joue avec les nuages, le contraste est très changeants sur les arrêtes abruptes, des sommets se dévoilent ou disparaissent au fil des minutes qui passent.

Arc-en-ciel

#020 Arc-en-ciel

-46.3503°, 51.6861°

  • Crozet
  • Marion Dufresne

4 heure du matin, le réveil est difficile mais tout le monde est debout. Après 5 jours en pleine mer, le Marion est immobile, une terre se dessine devant nous : l’île de la Possession. C’est la plus grande île de l’archipel Crozet. Un arc-en-ciel sur La Roche Percée est là pour nous accueillir.

Jumelles

#019 Jumelles

-20.0986°, 57.3747°

  • Maurice

Les eaux tropicales des côtes mauriciennes sont riches en mamifères marins. C’est accompagné par dauphins et baleines que nous reprenons la route du grand Sud, moteurs à plein régime direction l’archipel Crozet !

Écureuil

#018 Écureuil

-20.0986°, 57.3747°

  • Marion Dufresne
  • Hélicoptère
  • Maurice

Le Marion Dufresne transporte un hélicoptère à son bord, un écureuil, servant à la dépose des passagers et de la majorité du fret sur les îles australes. Le trajet ayant été ralongé, son mécano attitré profite d’une mer calme en repartant de Maurice pour faire tourner un coup les hélices et décrasser le moteur.

Porte flottante

#017 Porte flottante

-20.1487°, 57.4897°

  • Marion Dufresne
  • Maurice

L’ouverture de la porte est l’occasion de voir son fonctionnement. Surprenamment, celle-ci n’est fixé d’aucun côté. C’est une sorte de porte-bâteau, tracté par un zodiac pour la manœuvrer qui est rempli d’eau pour la lester une fois à l’emplacement voulu.

Remise en eau

#016 Remise en eau

-20.1487°, 57.4897°

  • Maurice

Bonne nouvelle, les matelots du bâteau et les ouvriers mauriciens ont travaillés vite et bien, nous allons pouvoir repartir avec un jour d’avance. Sans même qu’on s’en aperçoive, l’eau remonte petit à petit sous la coque. Ce sera donc avec 10 jours de retards qu’il faudra compter pour la suite de la rotation.

Sécher dans la cale

#015 Sécher dans la cale

-20.1487°, 57.4897°

  • Maurice

Après l’intérêt des premières heures passé, le temps commence à sembler long. Pour nous qui étions partis 7 jours plus tôt en direction des quarantièmes rugissants, rester bloqué au milieu d’un chantier naval est certes intéressant mais une même hâte nous anime tous : repartir !

Sous le soleil de Maurice

#014 Sous le soleil de Maurice

-20.1483°, 57.4897°

  • Marion Dufresne
  • Maurice

Durant les 3 jours de travaux, nous assistons aux divers opérations depuis les ponts suppérieurs. Covid oblige, interdiction par contre de débarquer.

Escale technique

#013 Escale technique

-20.1499°, 57.4895°

  • Maurice
  • La Curieuse
  • navires

Le principe d’une cale sèche est simple. Le navire entre, on ferme les portes, une pompe vide l’eau et ainsi les ouvriers peuvent travailler sous la coque au sec. Mais en pratique, faire entrer les 120m du Marion Dufresne avec que quelques mètres de marge se révèle être une opération longue et périlleuse.

Devant la cale, La Curieuse est à quai. Ce bâteau passe quelques mois tous les ans aux Kerguelen pour aider aux opérations logistique et aux déplacements sur les sites isolés.

Faux-départ

#012 Faux-départ

-20.1156°, 57.459°

  • Marion Dufresne
  • Maurice

Le 31 octobre après deux jours en mer, le Marion Dufresne s’est arrêté. Un zodiac a été mis à l’eau, et après inspection des hélices, une avarie sur l’arbre de propulsion a été mise au jour. Le capitaine a donc pris la décision de faire demi-tour direction Port-Louis à Maurice, où une cale-sèche était disponible pour nous accueillir afin d’effectuer les réparations nécessaires.

Promesse

#011 Promesse

  • Marion Dufresne

Un couché de soleil en pleine mer est toujours une promesse d’un spectacle sans égale.

Pourfendeur des océans

#010 Pourfendeur des océans

  • Marion Dufresne

La puissante proue du Marion Dufresne peut fendre l’océan à une vitesse de 11 à 18 nœuds.

Le visiteur

#009 Le visiteur

  • faune
  • Marion Dufresne

Cette traversée de l’océan Indien, des tropiques aux portes de l’Antartique, est l’occasion idéale pour observer une grande variété d’oiseaux marins. Ici, un pétrel à menton blanc surfant sur les ondulations créées par le bateau.

Vaste horizon

#008 Vaste horizon

-28.74°, 56.09°

  • Marion Dufresne

Après plusieurs jours en mer une fois l’excitation de la découverte passé, l’immensité de l’océan nous frappe. Il a du falloir bien du courage aux marins des siècles derniers pour partir explorer ces immensités à la mercie des éléments.

Portes ouvertes

#007 Portes ouvertes

-28.74°, 56.09°

  • Marion Dufresne

Excepté périodes de travaux ou d’opérations portuaire, la quasi totalité du bâteau nous est accessible à nous, simple passagers. De la passerelle de commandemant au calles en passant par tous les ponts extérieurs, aucun recoins n’a échappé à notre curiosité.

Design naval

#006 Design naval

-28.74°, 56.09°

  • Marion Dufresne

Cela peut paraître évident, mais après quelques jours en mer toutes les surfaces extérieurs (ponts, rambardes, escaliersn,…) se retrouvent recouverts d’une fine couche de sel. C’est fort désagréable au toucher, mais surtout cela favorise l’apparition de rouille. Tout est régulièrement nettoyé, et de temps à autres repeint pour ne laisser aucune place à la corosion.

Vieille coque

#005 Vieille coque

-28.74°, 56.09°

  • Marion Dufresne

Le Marion Dufresne qui nous emporte est en fait le second du nom. Mis en service en 1995, il assure depuis le ravitaillement des îles Australes (Crozet, Kerguelen, Amsterdam) et Éparses françaises, mais aussi des missions océanographiques sur tous les océans et sous tous les vents du globe.

Tours et détours

#004 Tours et détours

-28.74°, 56.09°

  • Marion Dufresne

Il faut quelques jours à bord du Marion Dufresne avant de réussir à se repérer dans cet entremèlement de coursives et d’escaliers sur 9 ponts de haut.

Vue sur mer

#003 Vue sur mer

-28.98°, 56.34°

  • Marion Dufresne

Le Marion Dufresne n’est pas un bâteau de croisière, mais ses cabines n’en restent pas moins confortable pour passer les quelques semaines de traversée à son bord. Elles le sont d’autant plus lorsque le mal de mer se fait ressentir et nous cloue toute la journée dans nos banettes.

Un nouveau départ

#002 Un nouveau départ

-20.9394°, 55.2874°

  • Marion Dufresne

29 octobre 2020, départ depuis l’île de La Réunion du Marion Dufresne pour sa 3ème rotation anuelle de ravitaillement des îles australes françaises.

Marion Dufresne

#001 Marion Dufresne

-20.9394°, 55.2874°

  • Marion
  • navires

L’espace d’une année, je vais vous embarquer à la découverte des TAAF, ces îles françaises entre océan indien et antarctique parmi les plus innaccessibles et isolées au monde.